Au quotidien

Épisode 1

4 juin 2019

Et si l’aventure démarrait aujourd’hui ?

Parce qu’il faut bien commencer quelque part, j’ai décidé que ça serait ce site, mon site, qui me servirait de support dans cette grande aventure que je suis en train de démarrer : ma reconversion professionnelle.

Pourquoi ?

La raison principale n’est pas révolutionnaire : j’ai besoin de changement. Je travaille dans un établissement scolaire où j’étais moi-même élève. J’y suis arrivé en 2003 (classe de seconde). Autant dire que ça fait un sacré bout de temps que j’y suis. J’ai occupé plusieurs postes, mais j’ai le sentiment aujourd’hui d’avoir fait le tour.
Concrètement, je n’ai plus cette petite boule au ventre qui me motive à me dépasser, à innover et à me surpasser. Cela ne signifie pas pour autant que je fais mal mon travail, mais je dois parfois me faire violence pour être dedans et avancer.

A 32 ans, j’ai envie de croire que c’est le moment où jamais de faire autre chose, d’essayer un nouveau projet et d’aller de l’avant.

Et pour faire quoi ?

Si la réponse à cette question était évidente, tout le monde changerait de métier toutes les 5 minutes.

J’ai mis du temps à cibler les différentes pistes qui m’intéressent. Mais je crois avoir trouvé.

Je vous présente mes différentes idées :

#1 Rester dans le même domaine

C’est facile et rassurant : l’idée de rester dans le domaine de l’éducation que je connais et maîtrise me rassure. J’ai exercé plusieurs métiers et je pense pouvoir m’adapter assez facilement un peu partout, puis avoir les compétences nécessaires.
Le problème est simple : cela ne provoque pas un changement incroyable et c’est ce que j’attends.
Cela ne m’a pas empêché de déposer un CV dans une autre école, mais j’en reparlerai dans un autre écrit.

2# Apple

Mon grand rêve, étant un grand fan de cette marque, c’est de travailler chez Apple. Je ne suis pas le premier ni le dernier. Et la marque à la pomme ne m’attend pas, je le sais.

J’ai envie de croire que je pourrai démarrer en bas de l’échelle, et avancer, évoluer, en me faisant remarquer. C’est bien ce que j’ai fait jusqu’à aujourd’hui et ça ne m’a pas trop mal réussi. Alors pourquoi pas chez eux ?
C’est légèrement frustrant de commencer en bas de l’échelle quand on pense pouvoir apporter plus, mais c’est très motivant aussi !

3# Internet

J’ai déposé mon CV sur un site de formation digital un peu au hasard, mais c’est ce que j’aime dans cette démarche.

Je connais peu le site, mais dès le début, j’ai été charmé par leur esprit, ce qu’il propose, leurs idées…

Je n’ai toujours pas eu de réponse. J’en reparlerai.

4# Créer mon entreprise

Ah…l’envie d’entreprendre ! Voilà quelque chose qui est toujours resté dans un coin de ma tête, depuis que je suis petit.
Je suis une personne à projet, à idée. J’ai toujours créé sur internet. J’ai toujours imaginé 1 000 choses.

Avoir son entreprise, c’est ce que j’ai failli faire à l’âge de 20 ans, dans l’informatique. Mais je n’ai pas été vraiment encouragé par mon entourage (à tort ou à raison, je n’en sais rien et là n’est pas la question, car je suis très heureux des choix effectués jusqu’à maintenant) et je ne le sentais pas totalement. Avec le recul, je sais que mon idée aurait bien fonctionné, mais j’ignore si cela m’aurait permis de m’épanouir comme je le suis aujourd’hui.

Avoir son entreprise reste un rêve, qui me fait peur autant qu’il m’excite.

J’ai l’opportunité de le faire seul dans le domaine de la formation informatique. C’est un domaine que je maitrise et je pense que cela marcherait.

J’ai également l’opportunité de le faire avec un collègue qui travaille actuellement dans le même établissement que moi, et à qui l’idée plaît aussi. Nous avons déjà les grandes lignes de ce que nous pourrions faire. Notre projet ne tourne qu’autour des discussions informelles que nous avons eues jusqu’à aujourd’hui, mais l’idée est bonne, presque solide.
Au fond de moi, j’ai le sentiment que c’est par ici que je dois aller.

Que choisis-tu ?

La réflexion n’est pas terminée. Je souhaite prendre le temps.
A l’heure où j’écris ces lignes, je me dirige vers l’idée 4#.

  • Quitter mon travail pour faire, en gros, la même chose me motive peu.
  • Apple, je veux garder cette opportunité pour un autre moment, s’il doit se présenter. Je ne veux pas faire les démarches et refuser une éventuelle proposition ensuite.
  • Internet, c’est trop vague et avec mes qualifications, je ne pense pas aller bien loin, à moins de me faire repérer.
  • Monter mon entreprise, à deux, me paraît le plus judicieux, le plus sage, une fois que l’on aura tout étudié, car nous ne sommes pas les seuls à être sur le marché. Mais il ne faut pas s’arrêter à ça.

Et donc ?

Et donc quoi ? J’ai peur ! Quitter une situation professionnelle où tout va trop bien, où l’on est en sécurité, ce n’est pas facile…

Mais je sens que j’en ai besoin et que je dois le faire.

Pourquoi ce blog pro ?

C’est la dernière question que je souhaite aborder ici.

Se reconvertir est une action difficile. Un passage de sa vie complexe qui demande beaucoup de réflexion et d’accompagnement.

Écrire me permet de poser les choses, de m’éclairer.

M’imposer cette écriture est également le moyen pour moi de me tenir à ce que je dis et ce que je souhaite faire. Ce n’est pas facile de trouver du temps pour le faire, mais je souhaite tenir cet exercice.

De plus, je vais partager ces écrits avec mes proches, mes amis, cela me donnera encore un autre objectif et me motivera à tout partager.

C’est plus facile, si tout est centralisé ici, de suivre ce périple.

Par ailleurs, j’espère pouvoir aider des personnes dans ma situation qui n’osent pas franchir le pas et qui trouverait dans cette expérience des éléments intéressants.

Le site va se construire, les catégories aussi, tout comme mon projet, au fur et à mesure.

Je démarre aujourd’hui, concrètement, cette reconversion professionnelle et nous sommes le mardi 4 juin 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code