Scanner ses documents avec son iPhone et iOS 11


Vous scannez vos documents avec votre téléphone ? C’est très pratique, rapide, et Apple l’a enfin compris ! Inutile de s’encombrer d’applications spécifiques, grâce à iOS 11, vous pouvez scanner vos documents très facilement !

iOS 11 apporte son lot de nouveautés comme à chaque fois. Il y en a une qui est passée un peu inaperçue et pourtant, elle va plaire à beaucoup de monde (et rendre de nombreux services !). Vous pouvez désormais scanner vos documents avec votre téléphone. C’est très rapide et ça marche très bien.

Voici la marche à suivre :

Ouvrez l’application Notes.


Je vous encourage à créer, sur la page d’accueil de notre, un dossier scan, ça vous permettra de vous y retrouver plus facilement.


Ouvrez une nouvelle note et cliquez sur le « + » et appuyez sur Scanner des documents.
Votre appareil photo s’ouvre.

Placez-vous au-dessus du document, à peu près.

Là, vous n’avez rien à faire, l’iPhone va repérer les 4 coins de la feuille et prendre la photo automatiquement.


Vous devez ensuite appuyer sur Ok, en haut à gauche, puis Enregistrer, en bas à droite, sauf si vous souhaitez scanner d’autres feuilles dans le même document. A ce moment-là, vous n’avez qu’à remettre votre smartphone au-dessus de la feuille suivante.

Après avoir appuyé sur enregistré, votre iPhone va vous montrer le document. Appuyez dessus pour l’ouvrir.

Vous avez accès à plusieurs informations comme retailler, modifier (filtres de couleurs) ou encore, faire pivoter.

Pour l’enregistrer, appuyez sur l’icône d’exportation habituelle, en haut à droite de l’écran.

Vous pouvez maintenant l’enregistrer directement dans votre Dropbox, par exemple, ou Fichiers (l’application made in Apple, depuis iOS 11, qui permet de gérer vos fichiers).

Les premiers déballages d’iPhone X


Les premiers iPhone X devraient arriver vendredi matin chez les internautes qui ont sauté sur le site d’Apple le 27 novembre à 9h01. Pour info, n’allez pas dans un Apple Store vendredi, il n’y aura pas de stock. En effet, Apple veut éviter les célèbres attroupements toute la nuit devant ses magasins en raison de l’état d’alerte actuel, en France, mais aussi en Europe selon les informations diffusées sur la toile.

Certains ont cependant déjà reçu leur iPhone X. Il existe toujours des privilégiés. Comme ce YouTuber français, qui a une chaîne que j’aime beaucoup. Il a été invité par Apple à tester rapidement ce nouveau smartphone. Le résultat à l’air très positif !

Tout cela, à voir en vidéo :

3 semaines avec mon iPhone 8 Plus


J’ai craqué il y a 3 semaines pour un iPhone 8 Plus 64 Go, gris sidéral. J’ai hésité à attendre l’iPhone X, j’ai hésité à rendre mon 8 Plus au terme des 14 jours proposés par Apple à l’achat d’un appareil neuf, mais finalement, je le garde, je l’adore, je le trouve très réussi et je n’ai aucun regret. Je vous explique tout ça !

Tout le monde ne peut pas être dans mon cas mais je vais vous raconter l’histoire de mon achat, auquel je réfléchis depuis la fin de l’été.

J’étais sur iPhone 6 Plus pendant 3 ans. Je ne sais pas comment j’ai résisté au renouvellement, je m’impressionne… Forcément, avec iOS 11, ce beau téléphone est devenu une véritable catastrophe. J’ai essayé de résister, de prendre sur moi, mais mon utilisation est trop intensive pour ne pas enrager à chaque action.

J’ai donc décidé d’accélérer le changement. Mais quel téléphone prendre ? L’iPhone 8 ? L’iPhone 8 Plus ? L’iPhone X ? Dilemme…

L’iPhone 8 (Plus) ou l’iPhone X ?

Il fallait dans un premier temps répondre à cette question difficile. Mon entourage était persuadé que je devrais prendre le X en tant que fan d’Apple et de technologie. Je dois dire que j’ai commencé à penser la même chose, avant d’approfondir ma réflexion.
Est-ce que je veux d’un téléphone qui me coûterait 300 euros de plus que l’iPhone 8 Plus ? Est-ce que je voudrais d’un téléphone qui apporte plusieurs innovations technologiques de taille, dans sa première version ? Est-ce que je voudrais un téléphone que je pourrais attendre plusieurs semaines/mois en raison de sa forte demande ? Est-ce que je voudrais d’un téléphone que tout le monde va regarder, envier, vouloir toucher et tester ? Est-ce que je voudrais d’un téléphone si convoité alors que je l’utilise énormément dans la rue ? La réponse oui, si j’ai 1300 euros qui tombent du ciel. La réponse est non, si je raisonne correctement et logiquement.

Ces questions m’ont convaincu d’attendre, de ne pas céder à l’iPhone X. Bien sûr, il me fait envie et je pense que je craquerais rapidement pour celui-ci ou sa nouvelle version en septembre prochain. Pour le moment, je n’en ai pas besoin et il ne répond pas à toutes mes attentes.

L’iPhone 8 ou l’iPhone 8 Plus ?

Maintenant que j’ai choisi mon modèle, je dois choisir entre le modèle 4,7 pouces ou 5,5 pouces. Et là, je dois dire que le choix a été assez simple. Si, quelque temps après l’achat de mon 6 Plus, j’ai juré que je reprendrais un 4,7 pouces, mon opinion a changé. Outre le fait d’avoir un écran plus grand et plus agréable, la batterie du plus grand modèle est supérieure, l’appareil photo aussi, mais surtout la RAM ! 3 Go pour ce modèle au lieu de 2 sur l’iPhone 8. Mon choix était fait.

Mon avis sur l’iPhone 8 Plus

Quelle belle machine ! Sortant du 6 Plus, je ne peux qu’être comblé. Je pense en revanche qu’à partir du 6S, je n’aurais pas eu l’envie de changer aussi vite. Quelques points à souligner sur cette machine qui, certes, n’a pas vu son design évoluer, mais possède beaucoup d’autres atouts.


Sa réactivité
. La puce A11 Bionic porte bien son nom. J’ai été frappé par sa rapidité et sa réactivité. Sa bosse dure à l’intérieur. Pour les impatients comme moi, c’est parfait ! 20 secondes pour démarrer…
Le True Tone. Vous connaissez ses moments où l’on se dit : mais comment j’ai fait avant sans ça ? C’est exactement ce que je ressens avec cette technologie. J’ai du mal aujourd’hui à me retrouver sur d’autres écrans tellement ce confort pour les yeux est devenu important et agréable.
La charge à induction. C’est vrai, Apple ne révolutionne rien avec ce système de recharge (Qi). La firme est même en retard. Ok ok, mais cela ne m’empêche pas d’aimer cette technologie ! J’ai acheté un chargeur à induction Spigen dont je suis très content, à mon bureau. Je pose toujours mon téléphone dessus, par conséquent, les problèmes de batterie vide ne me traversent plus l’esprit, c’est un confort agréable.
La recharge rapide. Ayant un chargeur de MacBook Pro récent, j’ai acheté un câble lightning/USB-C (pour 39 euros… !) afin de pouvoir recharger rapidement mon téléphone. Pas facile à tester puisque j’ai quasiment une batterie pleine entre la charge à induction et le fait d’avoir un téléphone neuf. Mais lorsque j’ai essayé… wouah ! le téléphone se charge plus rapidement que d’habitude, vous gagnez du temps, surtout lorsque vous êtes pressé.
La réalité virtuelle. Encore à ses débuts, j’ai testé l’application Ikea qui permet de positionner des meubles chez soi, grâce à cette technologie. C’est très puissant et prometteur !
Les photos et vidéos. Encore de gros progrès d’Apple sur ce sujet. La qualité est excellente, dans les deux cas. Les photos sont plus colorées et la vidéo en 4K…est incroyable !
L’iPhone en verre. Nécessaire pour la charge à induction, nous avons de nouveau le droit à un dos en verre. Très agréable, sans aucun doute, mais surtout, on l’a bien en main par rapport aux anciens modèles. On n’a moins peur de le voir glisser.
Le mode portrait. Intéressant, mais Apple a encore des progrès à faire. C’est une idée prometteuse qui permet déjà de faire de belles photos.


Je découvre aussi certaines fonctions par rapport à mon iPhone 6.

Il me suffit de lever mon téléphone grâce à la fonction « Lever pour activer » pour que l’écran s’allume. Une fonction que j’adore !
Je suis fan également de bouton principal qui utilise le Taptic Engine, une technologie que je connais également avec l’Apple Watch. C’est beaucoup agréable et doux que l’ancien bouton physique. C’est appréciable de pouvoir gérer la force du taptic.
Je découvre enfin le 3D Touch et ça j’adore ! Je m’en sers souvent, même s’il peut y avoir des bugs. Je crois que c’est un point qui a encore besoin d’amélioration. Apple est connu pour la fluidité de sa technologie. Là, je ne suis pas encore convaincu…
Le Touch ID, 2e génération (et dernière ?) : lorsque l’on est habitué à la première génération et que l’on passe à la seconde, c’est un changement important et remarqué !

Je ne rentre pas plus dans les détails, vous pouvez retrouver de nombreux tests en ligne qui sont très bien faits.

Vous l’avez compris, je suis très satisfait de mon iPhone 8 Plus. Pour ce qu’il est, mais aussi pour les évolutions que j’ai manquées depuis l’iPhone 6. Il y a une vraie évolution de mon côté.
Ce téléphone est parfaitement adapté à iOS 11. Comme je le dis et le répète souvent, Apple conçoit le logiciel et le matériel, on le ressent et on l’apprécie. Je ne suis pas pour autant convaincu en tout point par iOS 11, mais j’en reparlerai.

Chargeur à induction Spigen Essential

Lors de sa dernière Keynote, Apple a proposé 3 nouveaux smartphones compatibles avec la norme Qi, qui permet la charge par induction. L’iPhone 8, l’iPhone 8 Plus et l’iPhone X.

Une belle avancée technologique pour certain, un beau rattrapage de son retard pour d’autres. Les deux sont finalement vrais mais en effet, Apple aurait pu inclure cette fonction sur d’anciennes games. Mais que voulez-vous, c’est le style d’Apple, ils font ce qu’ils veulent quand ils le veulent. Et lorsque le produit sort, on vous vend cela comme une avancée technologique incroyable…et bien sûr indispensable.

Mais justement, est-ce que ça l’est ? J’ai testé sur le chargeur à induction Spigen Essential en blanc avec mon iPhone 8 Plus et son magnifique dos en verre.

J’ai aujourd’hui beaucoup de produit Spigen et j’en suis toujours satisfait. Une belle finition et des produits résistants.

Au déballage, j’ai été impressionné par la taille du produit. Il est vraiment tout petit. J’étais inquiet de poser un modèle comme le 8 Plus sur un espace si réduit. Mais nous y reviendrons.

Déballage rapide, Spigen n’est pas du genre à s’encombrer de choses inutiles. Vous trouverez dans la boîte une petite notice explicative importante à lire, qui vous dit ce que vous pouvez faire ou non avec cet outil.
Le branchement se fait ensuite en USB, à défaut d’avoir un prise de 5W. Attention, vous ne devez pas aller au delà ! Oui, je sais, c’est peu de puissance mais on y reviendra…

Arrive ensuite le grand moment où j’ai posé pour la première fois mon téléphone sur ce chargeur, bien blanc et très jolie à poser sur un bureau.
Je mets le téléphone dessus, je le pose tout doucement (pour cette première fois) et hop, la charge démarre au quart de tour.

Le téléphone ne bouge pas, une fois en place. Mais attention à le poser au bon endroit. En effet, le chargeur Spigen peut-être un peu glissant, mais rien de dérangeant. Il faut également bien poser le téléphone au centre, sinon il ne charge pas. C’est peut-être le défaut d’avoir une surface un peu petite.

Autre « problème », le temps de chargement. C’est connu et écrit partout, l’induction n’est pas faite pour les personnes pressées. C’est très lent… mais lorsque vous êtes à votre bureau ou sur votre table de nuit, c’est très bien. Votre téléphone charge à son rythme (ce qui ne doit pas déranger la batterie qui vous remerciera) et vous pouvez saisir à pleine main votre téléphone quand bon vous semble.

Cet appareil n’est pas onéreux et fonctionne donc très bien, j’en suis très content et je vous le conseille.

4 mois avec Apple Pay

Depuis environ 4 mois, je teste Apple Pay depuis mon iPhone et mon Apple Watch. Un service qui n'est pas disponible dans toutes les banques, mais surtout, dans peu de commerce. Alors quelle utilité à cet outil de paiement aujourd'hui ? Voici un premier bilan après 4 mois d'utilisation.

Avoir Apple Pay, ce n'est pas ce qu'il y a de plus simple aujourd'hui. Toutes les banques ne le proposent pas. Il faut dire qu'Apple ne laisse rien au hasard et que les banques sont obligées de lui reverser une somme pour utiliser son service. Mais d'un autre côté, les clients sont attirés par les nouveautés, donc il n'est pas forcément conseillé de passer à côté.

J'ai changé de banque récemment et ma nouvelle propose Apple Pay. Quelle chance ! Sauf que pour avoir ce service gratuit, j'ai dû changer de carte bleue. Passer de MasterCard à Visa. Ma conseillère m'avait soutenu que c'était quasiment pareil en tout point. Je n'ai pas cherché plus loin… sauf qu'un point m'a déçu, je préfère le dire pour ceux qui voudraient suivre le même chemin que moi : MasterCard permet le débit immédiat sur votre compte bancaire, mais pas la carte Visa (on me signale dans les commentaire que l'on peut avoir le débit immédiat avec cette CB, je vais donc me renseigner sur mon cas !). Et ça, je n'aime pas ! Je m'y suis fait, mais j'aime suivre au jour le jour mes dépenses.

Une fois votre Visa en main, Apple, comme toujours, sait vous guider pas à pas pour installer votre CB sur votre téléphone, liée à Apple Pay. Tout se fait en quelques minutes via l'application Wallet.

Et maintenant, je peux payer ?

Oui, tout est prêt pour utiliser Apple Pay. Mais…soyez patient ! Je suis déçu de dire qu'en 4 mois, j'ai peut-être payé 3 fois avec ce système. La contrainte principale, me concernant, est que l'on ne peut pas dépasser 20 euros. Théorique, ma banque me permet de payer jusqu'à 300 euros avec, mais je n'ai pas réussi à le faire. Mais au-delà de ça, rares sont les commerçants à avoir changé leurs terminaux de CB pour accueillir ce type de paiement, même parmi les grandes enseignes. Donc 20 euros ou pas…

Alors ça sert à rien ?

Oui et non. Il y a quelque temps, je suis sorti de chez moi sans portefeuille donc sans argent sur moi. Et j'en avais besoin. Je me suis dit à ce moment-là qu'Apple Pay aurait pu me rendre service, ça aurait été en tout cas rassurant, si ce n'est qu'il faut bien cibler les commerces avant d'y rentrer…

J'ai bon espoir que le nombre de points de paiement s'agrandisse dans peu de temps, Apple étant très présent et très utilisé.

Je ferai un nouveau point dans quelque temps, selon l'évolution.

Mon avis sur Apple Music

Depuis 2 mois, j’ai quitté Naspter, une application de streaming musical en ligne qui était attachée à mon forfait SFR, donc offerte. Au fil des années, cette application avait bien évolué, comme je l’ai expliqué dans ce billet.

J’ai souhaité me rapprocher d’Apple, pour avoir une homogénéité entre tout mon matériel, exclusivement Apple.

Pour cela, j’ai quitté l’offre d’SFR pour allez chez RED, à 15 euros par mois. Par conséquent, plus de Napster, mais Apple Music pour 9,99 euros par mois.

Aujourd’hui, j’ai accès à ma musique sur mes ordinateurs via iTunes, sur mes deux portables et mon iPad, tout cela en application native, chose que j’apprécie.

Apple Music, c’est bien ?

Il faut être réaliste, Apple Music n’est pas spécialement mieux ou moins bien que Napster ou encore Spotify, le leader du domaine (60 millions d’utilisateurs payants pour 30 millions chez Apple, malgré la constante augmentation).
Son catalogue est complet, en tout cas pour moi qui écoute un peu de tout, la navigation est fluide et efficace.

Je ne suis pas très fan du design de l’application, en particulier des playlists qui prennent trop de place sur l’écran. Mais Apple changera certainement cela avec le temps.

L’avantage d’Apple Music

Si tous les services de streaming se valent dans l’ensemble, il y a une chose qu’Apple Music fait mieux que les autres. On peut ajouter sa propre musique dans la bibliothèque et la retrouver dans le Cloud, donc sur tous nos appareils, mêlées au catalogue général. C’est génial !
Avant l’émergence de ces services en ligne, j’avais constitué comme beaucoup d’entre nous un catalogue bien à moi de musiques arrivées tout droit de mes CD ou récupérés sur internet. Il y a parfois certains remix qui sont rares et ne sont pas forcément officiels.
La fonction Recherche vous permet de sélectionner Apple Music ou votre bibliothèque personnel. Pratique !
Aujourd’hui, j’ai tout, ensemble. J’ai retrouvé d’ailleurs de belles pépites !

Les fonctions d’Apple Music

Apple propose quelques fonctions intéressantes. Je ne m’en sers pas énormément mais parfois, je suis content de les trouver.

Pour vous

Lorsque vous commencerez à utiliser l’application sur votre smartphone, vous devrez répondre à quelques questions pour mieux connaître vos goûts musicaux. C’est là que « Pour vous » prend tout son intérêt. Apple Music va cibler ce que vous aimez, aussi en fonction de vos playlists, afin de vous proposer un contenu personnalisé.

Cette page vous donnera également accès à Connect, une sorte de réseau social pour échanger avec et sur les stars de vos choix. Ne l’utilisant jamais, je ne peux pas vous faire un retour particulier à ce sujet mais il est utilisé par un certain nombre de personnes (je sais, c’est vague) sans être un succès pour autant.

Explorer

A vous les nouveautés, les découvertes, les vidéos exclusives proposées par Apple ! Dans chaque domaine, l’enseigne à la pomme propose un large choix, vous n’arriverez jamais jusqu’au bout, il y a de quoi faire.

Radio

Comme pour la rubrique Explorer, vous avez le choix de nombreuses radios sur vos thèmes préférés. Encore une fonction que je n’ai pas explorée, certainement à tort.

Conclusion

Je suis satisfait de mon changement. Non pas parce que Napster ne me convenait pas, bien au contraire. Mais la cohérence proposée par Apple est ce que je cherchais, surtout depuis l’achat des Airpods que je contrôle depuis l’Apple Watch.

Apple Music est à la hauteur de ses concurrents et mérite toute notre attention.

Du première iPhone à aujourd’hui

En regardant les statistiques de mon blog, je suis tombé sur une page, rarement visitée – et à juste titre – puisqu’elle n’est pas très récente. Son titre est : j’ai l’iPhone. Elle a été écrite en novembre 2007 ! C’est la bonne période pour en parler puisque l’iPhone a fêté hier, lundi 9 janvier 2017, ses 10 ans !
Je m’en souviens bien, c’était un grand moment. L’annonce du premier iPhone avait fait beaucoup de bruit. C’était l’arrivée d’une révolution de la part d’Apple. Un nouveau type de téléphone, une nouvelle technologie. J’étais complètement sous le charme…

Je me souviens du jour où je l’ai reçu, ouvert et testé pour la première fois. La première chose qui m’a marqué, c’est la fluidité de l’écran tactile. C’était la première fois que c’était aussi parfait. L’appareil était beau et original. Tout était beau dans le style d’Apple.

Ce qui m’amuse, c’est de lire les restrictions de l’époque auxquelles nous contraignait le premier téléphone de la firme. Pas de MMS, pas d’échange de fichier par bluetooth. Sans parler des accusés de réception, ce qui en a fait frémir plus d’un (moi le premier). Aujourd’hui, qui s’en soucis encore ? Avec iMessage et toutes les messageries qui passent par le net, ces problèmes sont très loin, mais surtout oubliés.

Nous sommes aujourd’hui avec un téléphone qui possède la 4G, un espace de stockage de plus important, tout comme la RAM. L’écran Rétina qui est devenu indispensable, le Touch ID ou le 3D Touch que l’on n’aurait pas pu imaginer une seconde, une finesse d’appareil de plus en plus incroyable, mais surtout un OS qui s’améliore chaque année, de plus en plus paramètrable et qui nous donne accès à de nombreuses applications, parfois excellentes.

Le téléphone portable est devenu aujourd’hui notre nouveau doudou, notre nouveau compagnon, ou meilleur ami… un peu de tout ça. Je ne m’en sépare absolument jamais et je n’ai aucune envie de vivre sans. Aussi bien personnellement que professionnellement, j’en ai un véritable usage quotidien.

Je me suis pourtant séparé rapidement de cet iPhone qui faisait, de mémoire, seulement 8 Go. Je n’ai jamais aimé le tactile et je n’aime toujours pas. J’étais un amoureux des Blackberry et de leur clavier plus que parfait. Ça me manque toujours d’ailleurs. J’écris deux fois plus vite sur un clavier physique. Mais aujourd’hui, difficile de rivaliser avec les iPhone. Même les Samsung, pour ceux qui aiment. Pourtant, le dernier Blackberry que j’ai eu l’occasion de manipuler, le Priv (je crois) est un vrai bijou qui nous fait oublier les anciens défauts de cette marque. Le catalogue des applications Android est à notre disposition, le clavier tactile est toujours aussi parfait mais il est également sensitif : quand on travaille avec cette machine, c’est le top…

Pourtant, étant équipé par Apple de la tête au pied (iMac, MacBook Pro, MacBook Air, iPad, Apple Watch), il est difficile de coupler d’autres solutions avec celles-ci maintenant. Surtout avec l’arrivée d’iCloud, qui a permis une vraie cohérence entre ses machines. J’aurais du mal à m’enlever de l’esprit qu’avoir des appareils créés par une marque et un logiciel, à l’intérieur, créé également par celle-ci, ne soit pas ce que l’on peut avoir de mieux aujourd’hui.

Depuis l’iPhone 4, je suis redevenu fidèle à la pomme de Steve Jobs. Je ne suis pourtant pas convaincu par l’ensemble des choix que prend l’entreprise aujourd’hui. Trop de secrets, pas mal de changements de direction, quelques ratés auxquels nous ne sommes pas habitués…

Bref, le temps de la version d’iOS 1.1.1 dont je parlais dans mon billet est loin, mais je suis heureux d’avoir reçu et utilisé un iPhone, 3 mois avant sa sortie officielle en France !