Mon abonnement à Netflix

Quand Netflix est arrivé en France, je n’ai pas tardé à souscrire à l’abonnement gratuit d’un mois pour tester ce service. Je me disais : « enfin, je vais pouvoir regarder des films et des séries sans ma prendre la tête, en quelques clics ». Oui…enfin non. Ce n’était pas aussi simple que ça…

Dans un premier temps, mon téléviseur me projetait une qualité d’image que je n’aimais pas. J’ai acheté exprès un écran Panasonic pour ne pas avoir cette sensation d’image lisse, comme si le film avait réalisé avec une caméra amateur. Et Netflix me donnait pourtant cette impression, j’étais donc déçu… Par ailleurs, le son passait directement par la télé et non par mon installation 5.1. Plutôt dommage, non ?
S’ajoute à cela un catalogue que je jugeais assez restreint, je n’ai pas renouvelé l’abonnement et j’ai oublié ce service de streaming.

Puis me voilà à nouveau client, depuis quelques jours… C’est grâce à une amie que j’ai souscrit à cet abonnement à 9,99€ qui permet de visualiser le contenu du site sur deux écrans en simultané, je peux donc avoir mon compte et mon père le sien.

Je suis d’abord revenu pour une raison : voir le dernière épisode de la série Sense 8, un spécial noël de plus d’un heure…difficile à trouver ailleurs, puisque c’est une série Netflix. Et j’ai été charmé par la simplicité d’accès à cet épisode, en qualité HD, sans me soucier d’autre chose.
J’ai apprécié ce retour car, depuis mon premier essai, j’ai un lecteur DVD Panasonic qui permet l’accès à Netflix. Cela me permet donc d’utiliser mon installation audio et surtout, avoir la qualité d’image que j’apprécie chez Panasonic, marque de mon écran.

J’ai parcouru le catalogue qui a eu le temps de s’étoffer avec le temps. Et j’ai été agréablement surpris ! Il y a, dans toutes les catégories, pas mal de chose à se mettre sous la dent. Alors oui, on ne trouve pas des films ultra récent mais contentons-nous de ce qu’il y a.
Vous avez un choix important, un renouvellement mensuel mais au final, il y a toujours quelque chose à regarder et surtout à découvrir ! J’ai regardé des films sur lesquels je ne serais certainement jamais tombé et que j’ai aimé voire adoré !
Je découvre aussi des séries très sympa et je ne me lasse pas de lancer un épisode en quelques secondes.

Désormais, il est possible pour de nombreuses séries de télécharger l’épisode en qualité les HD. Idéal si vous partez en vacances ou en déplacement loin d’une connexion wi-fi.

Je dois avouer que pour le moment, je ne trouve pas réellement de point négatif à ce service de streaming, pour lequel je ne suis, en plus, pas engagé !

Visite du Mémorial de Caen

Il y a quelques semaines, j’ai été visiter avec des amis le mémorial de Caen. Depuis le temps que je vais en Normandie, je n’ai jamais pris le temps de m’y rendre. Il faut dire que l’histoire ne m’a jamais passionné. Chacun en pensera ce qu’il veut mais, ce qu’on me raconte rentre par une oreille et ressort aussi vite par l’autre. Je n’accroche pas, je n’imprime pas. Cela ne m’empêche pas de m’intéresser à tout et aimer voir, observer, (essayer d’) apprendre ce que j’ignore.

Le Mémorial de Caen est un très bel endroit, riche d’enseignements, de souvenirs, d’images, de textes, de vidéos, d’objets… Vous entrez pour 15€ et environ 3h de visite.
Vous passez les différentes périodes. Beaucoup sont bien sûr difficiles, mais pas toutes. On partage la vie de ces personnes qui se sont battues pour la France, qui ont donné la vie pour nous. C’est souvent surréaliste mais il y a de la beauté dans de nombreuses pièces.

J’ai été particulièrement touché par la pièce réservée à la persécution des juifs. J’ai pris plusieurs photos que je partage ici.

Les objets parlent d’eux-mêmes. On le sait, les juifs ont vécu des choses abominables. Oui, ce ne sont pas les seuls, je sais, mais là, je parle d’eux.

Le journal de bord d’une institutrice m’a surtout marqué. C’est incroyable d’avoir ce genre de témoignage.
Je suis également touché par cette étoile jaune, tristement célèbre, et de voir qu’on a pu leur attribuer un « statut » en tant que juif ou encore produire des certificats de non-appartenance à la race juive…

Difficile tout de même de se rendre compte, aujourd’hui, de ce qui a pu exister. Difficile aussi d’admettre que les humains sont capables de tout cela. La religion reste responsable, encore maintenant, de certaines dérives.

Je vous encourage à visiter le mémorial de Caen. Je n’ai pas ressenti la même chose qu’en visitant le mémorial du Word Trade Center, certainement parce que je ne l’ai pas vécu, mais ça reste un lieu à visiter, sans parler des places du débarquement qui sont incroyables !

 

 

 

 

Des vidéos sur YouTube

Dans le réaménagement de ce blog, je relance la rubrique « Vidéos » dans laquelle je publiais déjà auparavant.

Je passe du temps sur YouTube et il y a vraiment des trouvailles intéressantes sur tous les thèmes possibles. Cette plateforme a rendu tellement de sujets accessibles. De l’humour à la découverte en passant bien sûr par l’informatique et les nouvelles technologies.
On peut facilement y passer des heures sans s’ennuyer.
YouTube regarde ce que l’on visionne pour nous proposer du contenu similaire, systématiquement nouveau. Certains n’aiment pas se sentir épier de cette façon. Je ne vais pas dire que j’aime cela à proprement parler, mais sur ce site, ça ne me dérange pas, bien au contraire, je découvre de nombreuses vidéos grâce à cela.

De temps en temps, je posterai des vidéos qui m’ont intéressé, amusé, appris quelque chose… Vous pourrez d’ailleurs m’en proposer, je ne peux pas tout voir.

Pour démarrer, je partage cette vidéo sur la voiture Tesla dont je vais parler prochainement dans un billet. Ce véhicule électrique rempli de nouvelles technologies me passionne.
Ces images montrent un heureux nouveau propriétaire de la Tesla Modèle S, qui va récupérer son joujou chez le concessionnaire.

J’ignorais que l’on pouvait configurer la télécommande de son parking pour ne plus avoir à la sortir… On la configure et il suffit ensuite de l’activer sur l’écran de contrôle de la voiture. Le genre de gadget que j’adore et qui, en plus, est très pratique !
Nous sommes tout de même sur une automobile qui coûte plus de 60 000 euros. Le propriétaire a revendu son ancienne voiture (logique), sa moto et a démarré un prêt sur 7 ans. Mais quand on aime, on ne compte pas ?

Du première iPhone à aujourd’hui

En regardant les statistiques de mon blog, je suis tombé sur une page, rarement visitée – et à juste titre – puisqu’elle n’est pas très récente. Son titre est : j’ai l’iPhone. Elle a été écrite en novembre 2007 ! C’est la bonne période pour en parler puisque l’iPhone a fêté hier, lundi 9 janvier 2017, ses 10 ans !
Je m’en souviens bien, c’était un grand moment. L’annonce du premier iPhone avait fait beaucoup de bruit. C’était l’arrivée d’une révolution de la part d’Apple. Un nouveau type de téléphone, une nouvelle technologie. J’étais complètement sous le charme…

Je me souviens du jour où je l’ai reçu, ouvert et testé pour la première fois. La première chose qui m’a marqué, c’est la fluidité de l’écran tactile. C’était la première fois que c’était aussi parfait. L’appareil était beau et original. Tout était beau dans le style d’Apple.

Ce qui m’amuse, c’est de lire les restrictions de l’époque auxquelles nous contraignait le premier téléphone de la firme. Pas de MMS, pas d’échange de fichier par bluetooth. Sans parler des accusés de réception, ce qui en a fait frémir plus d’un (moi le premier). Aujourd’hui, qui s’en soucis encore ? Avec iMessage et toutes les messageries qui passent par le net, ces problèmes sont très loin, mais surtout oubliés.

Nous sommes aujourd’hui avec un téléphone qui possède la 4G, un espace de stockage de plus important, tout comme la RAM. L’écran Rétina qui est devenu indispensable, le Touch ID ou le 3D Touch que l’on n’aurait pas pu imaginer une seconde, une finesse d’appareil de plus en plus incroyable, mais surtout un OS qui s’améliore chaque année, de plus en plus paramètrable et qui nous donne accès à de nombreuses applications, parfois excellentes.

Le téléphone portable est devenu aujourd’hui notre nouveau doudou, notre nouveau compagnon, ou meilleur ami… un peu de tout ça. Je ne m’en sépare absolument jamais et je n’ai aucune envie de vivre sans. Aussi bien personnellement que professionnellement, j’en ai un véritable usage quotidien.

Je me suis pourtant séparé rapidement de cet iPhone qui faisait, de mémoire, seulement 8 Go. Je n’ai jamais aimé le tactile et je n’aime toujours pas. J’étais un amoureux des Blackberry et de leur clavier plus que parfait. Ça me manque toujours d’ailleurs. J’écris deux fois plus vite sur un clavier physique. Mais aujourd’hui, difficile de rivaliser avec les iPhone. Même les Samsung, pour ceux qui aiment. Pourtant, le dernier Blackberry que j’ai eu l’occasion de manipuler, le Priv (je crois) est un vrai bijou qui nous fait oublier les anciens défauts de cette marque. Le catalogue des applications Android est à notre disposition, le clavier tactile est toujours aussi parfait mais il est également sensitif : quand on travaille avec cette machine, c’est le top…

Pourtant, étant équipé par Apple de la tête au pied (iMac, MacBook Pro, MacBook Air, iPad, Apple Watch), il est difficile de coupler d’autres solutions avec celles-ci maintenant. Surtout avec l’arrivée d’iCloud, qui a permis une vraie cohérence entre ses machines. J’aurais du mal à m’enlever de l’esprit qu’avoir des appareils créés par une marque et un logiciel, à l’intérieur, créé également par celle-ci, ne soit pas ce que l’on peut avoir de mieux aujourd’hui.

Depuis l’iPhone 4, je suis redevenu fidèle à la pomme de Steve Jobs. Je ne suis pourtant pas convaincu par l’ensemble des choix que prend l’entreprise aujourd’hui. Trop de secrets, pas mal de changements de direction, quelques ratés auxquels nous ne sommes pas habitués…

Bref, le temps de la version d’iOS 1.1.1 dont je parlais dans mon billet est loin, mais je suis heureux d’avoir reçu et utilisé un iPhone, 3 mois avant sa sortie officielle en France !

Test sur Smart Tracker NUT

Depuis le mois de septembre, je teste le Smart Tracker NUT qui permet de retrouver l’objet auquel il est accroché. C’est petit, c’est fin et discret, et l’installation se fait très rapidement grâce à l’application qui, une fois téléchargée et installée, vous guide pas à pas. Cette partie là est bien faite, ce n’est pas compliqué, tout le monde peut y arriver.
J’ai décidé de faire ce test avec des clés. C’est ce qu’il y a de plus facile à perdre et de plus énervant. Certains pourraient le mettre sur leur téléphone ou encore dans la sacoche de leur ordinateur, pourquoi pas.

Alors, c’est bien ?

Je l’ai accroché dans un premier temps à mes clés du boulot. C’est un trousseau avec lequel je m’amuse beaucoup dans la journée alors le porte-clés est malmené mais surtout, j’appuie régulièrement par inadvertance sur le bouton  du boîtier qui permet de retrouver son téléphone portable. Par conséquent, ça sonne ! Et si jamais votre téléphone n’est pas en silencieux, vous allez presque réveiller le quartier (la sonnerie peut se configurer) ! D’un côté, c’est pratique car on est certain de retrouver son téléphone rapidement. Mais si vous êtes en réunion, ça sera moyen… L’application de votre téléphone vous permet néanmoins de paramétrer un mode silencieux temporaire à l’ouverture de celle-ci.

Par conséquent, j’ai opté pour accrocher le Smart Tracker à mes clés de maison.

L’application permet de définir une zone de silence. Dans ce/ces lieu(x), le boîtier ne réagira pas si vous vous éloignez de vos clés car ils seront reconnus comme zones spécifiques. J’ai donc rajouté mon lieu de travail et mon domicile. On peut en mettre plusieurs.
Il est également possible de rajouter des périodes de silence. Je n’utilise pas ce mode car je ne vois pas l’intérêt dans mon utilisation.

Sur mon iPhone, je peux savoir sur la page d’accueil visuellement, selon une jauge remplie (ou non) si je suis proche du Tracker. Et si besoin le faire sonner…

Le GPS de l’application fonctionne très bien. Il vous montre où se trouve la dernière position enregistrée de votre petit appareil et votre position à vous ! Il n’y a plus qu’à…

Votre téléphone vous permet d’ajouter plusieurs Tracker en quelques secondes. Vous pouvez donc contrôler plusieurs objets.

Et au quotidien, ça donne quoi ?

J’ai hésité quelques fois à retirer l’appareil de mes clés. Mais pour le moment, je le garde.
Son petit défaut, c’est de s’activer et faire sonner son téléphone sans toujours comprendre pourquoi. J’imagine que je dois appuyer dans la poche de mon manteau sur le seul et unique bouton du Tracker. Par conséquent, il fait son boulot et se déclenche. Si le portable est en silencieux, ça va, sinon, comme je le disais plus haut, c’est ennuyeux. L’avantage, précisons-le quand même, c’est qu’il vibre d’une façon très reconnaissable que vous sentirez à coup sûr !

Je n’ai, heureusement, pas encore eu besoin de m’en servir mais je me dis que si je retire le porte-clés, je vais les perdre deux jours après… J’ai tellement peur que ça m’arrive… je préfère le garder, quitte à supporter les petits bugs qui restent rares.

C’est un bel appareil, il est plutôt joli et ne prend pas de place. On le remarque à peine. Je le conseille vivement aux personnes qui sont tête en l’air, ça vous sauvera la vie plus d’une fois !

Réponse d’un restaurateur sur TripAdvisor

TripAdvisor fait partie de mes sites favoris. On peut véritablement y trouver son bonheur quand on voyage, quand on part en week-end…et même dans sa propre ville. Dès que je quitte Paris, je choisis toujours sur ce célèbre site les restaurants que je vais tester, mais aussi les lieux à visiter ou encore les hôtels où poser mes valises.

Avec le temps, je suis arrivé au niveau 5, sachant que l’on peut aller jusqu’au niveau 6. Cela montre l’investissement du membre et je dois avouer que ça me plaît bien. J’ai déjà laissé 52 avis (11 pour des hôtels, 42 pour des restaurants et 4 pour des attractions), déposé 44 photos et reçu 28 badges. Rien d’énorme mais je suis un fidèle du site.

Lorsque je regarde des avis, je vérifie le niveau de la personne qui a laissé le commentaire. Trop de gens viennent cracher une fois leur venin car ont été mal servi ou reçu. Ils pensent qu’en faisant cela, ils vont ruiner la réputation du commerce en question… J’imagine (et j’espère) donc faire partie de ces gens qui sont un peu plus lus que les autres. Je fais surtout attention à ce que j’écris. Je vais à l’essentiel, j’écris ce que les gens veulent savoir d’un rapide coup d’oeil lorsqu’ils cherchent un endroit où aller. Je donne des exemples concrets, des prix…
Au final, j’aime faire un retour sur ce que j’ai vécu, en espérant que les propriétaires verront cela. Si c’est négatif, j’espère qu’ils sauront s’améliorer, changer les choses mais parfois simplement comprendre qu’ils ne doivent pas imposer à leurs clients un service sans qualité… Si c’est positif, je m’en donne aussi à coeur joie pour féliciter nos hôtes mais surtout encourager d’autres personnes à s’y rendre.

Aujourd’hui, j’ai reçu un mail de TripAdvisor m’informant qu’un restaurateur a répondu à mon dernier avis. Je me suis empressé d’aller le lire car je n’ai pas été très satisfait de mon repas. C’est un restaurant italien qui n’est pas incroyable. Voici ce que j’ai écrit.

Habitué de la cuisine italienne depuis 20 ans, je vais chaque année dans ce pays dont la gastronomie est très fine.
A paris, il existe plusieurs restaurants de grande qualité !
L’auberge de Venise n’est pas incroyable. Sans parler de la déco à l’ancienne et le personnel plutôt incolore, je vais plutôt m’arrêter sur la nourriture et le menu à 39,90€.
Le jambon cru en entrée n’est pas d’une grande qualité, c’est malheureusement évident. Il n’est pas mauvais, mais j’achète le même au supermarché.
Le risotto est correct mais manque indéniablement de finesse. Les champignons sont trop vulgairement coupés pour un plat qui doit fondre dans la bouche.
Le tiramitsu n’a pas mauvais goût mais le gâteau à l’intérieur est dur et un peu trop gros.
Bref, c’est trop moyen même si c’est pas mauvais. Mais pour les connaisseurs de TripAdvisor, il suffit de voir les notes générales pour comprendre que ce restaurant est loin de faire l’unanimité.
En même temps, si le succès était au rendez-vous, LaFourchette proposerait-elle 50% de réduction midi et soir ?

Voici la réponse du restaurateur :

Monsieur ,Madame

Après la lecture de votre avis ,qui nous a profondément désolé ,nous en tiendrons compte.
Sachez tout de même qu’une très grande majorité de notre clientèle est satisfaite de nos produits, et de notre service.
Il reste une toute petite partie de personne, que rien ne satisfera .
À la lecture de tous les avis que je décortique régulièrement, le pourcentage de personnes mécontentes reste infime.
Nous savons par expériences, que nous ne pourrons jamais les satisfaire.
Cordialement Pierre

Je suis frustré de ne pas pouvoir répondre. Non pas pour rentrer dans un jeu puéril, mais plutôt pour discuter avec cette personne que je trouve de mauvaise foi. Il suffit de regarder ses autres réponses sur le site pour comprendre qu’il n’aime pas les critiques négatives.
Un restaurant qui a 49 avis moyens, 28 avis médiocres et 16 avis horribles… ça se passe de commentaires, non ?

J’ai reçu auparavant la réponse d’un hôtel où je m’étais rendu pour le boulot. Impossible de dormir en raison d’un groupe de jeunes, impossible de faire bouger la réception de l’hôtel pour régler ce problème… mais cette fois, là réponse était correcte et juste, ce qui est appréciable.

Ce site compte énormément pour les professionnels du tourisme. J’en parle régulièrement avec eux. Ils sont d’ailleurs stressés par les avis des clients car cela influence forcément leur chiffre d’affaires. Mais, comme partout, il suffit d’être bon dans son boulot et tout se passe bien… De mon côté, j’essaye toujours de prendre du recul avant d’écrire afin de bien faire les choses.

Pour conclure, je recommande vivement ce site à ceux qui vont au restaurant, à l’hôtel, visiter des villes, etc. Vous y trouverez toujours votre bonheur et vous vous tromperez rarement.

Personnaliser sa Touch Bar avec Rocket

Je vous ai présenté BetterTouchTool, une application que j’ai découverte il y a peu de temps et qui permet de personnaliser sa TouchBar pour la rendre très utile à chaque instant. C’est loin d’être la seule possibilité de ce logiciel qui vous permettra de paramétrer des raccourcis sur votre clavier, votre trackpad, etc. Je ferai un billet plus complet sur BetterTouchTool prochainement.

Cette application ne fait pas tout pour le moment. Son créateur va certainement incorporer d’autres fonctions avec le temps, d’autant plus qu’elle est devenue payante.
En attendant, vous pouvez tourner vers Rocket, un logiciel simple et gratuit qui va lui aussi vous permettre d’utiliser et explorer votre Touch Bar. On aurait tort de s’en priver.

Rocket est une application qui va vous permettre d’accéder aux éléments suivants, à paramétrer comme vous le souhaitez :
Accéder à l’ensemble de votre Dock
Accéder aux applications ouvertes du Dock
Accéder à des répertoires (vous les paramétrez librement)
Le tout est accessible par un raccourci clavier (que vous pourrez modifier) : « Command + < »

Pour paramétrer Rocket, il faut vous diriger vers l’icône présent dans votre bar de menu, en haut de l’écran. Vous pourrez configurer la Touch Bar (procédure identique à celle des Préférences Systèmes). Vous pourrez également configurer les raccourcis vers vos répertoires et pour finir, le raccourcis clavier qui permet d’ouvrir l’application dans votre Touch Bar.

Actuellement, je jongle entre ces deux applications. Ce n’est pas l’idéal car je prends le temps d’accéder à l’une ou l’autre et par conséquent, je ne suis pas aussi efficace que je le voudrais, mais ça me permet d’utiliser ma Touch Bar et c’est pratique.

Vous avez tout, à vous de jouer !