Référendum : en direct avec le Président

« Le Président de la République Jacques Chirac répondra en direct aux questions de 80 jeunes Français de 18 à 25 ans. Trois grands thèmes seront au coeur du débat : l’enjeu du référendum, les perspectives pour la France en Europe et, enfin, la place de l’Europe dans le monde. »

J’aimerai avoir votre avis sur cette émission :
Est-ce un simple débat pour informer les français ou est-ce plutôt une propagande ?

Si vous avez vu l’émission, n’hésitez pas non plus à nous dire comment vous avez perçu la discussion.

Je rappelle que ce débat, diffusé ce soir, à 20h50 sur TF1, sera animé par Patrick Poivre d’Arvor, Jean-Luc Delarue, Marc-Olivier Fogiel, Emmanuel Chain, des journalistes reconnues, mais peut-être pas spécialement tous à leur place ce soir…

Mise à jour : Je suis en train de regarder d’un oeil le débat. C’est intéressant. C’est une bonne chose de faire cela, pas de doute là dessus. Je reste quand même assez perplexe sur ce qu’il se passe. Nous avons devant nous des jeunes qui disent qu’ils vont voter « non » ne comprenant pas le texte de la constitution. Je trouve que ce genre de chose devrait alarmer le président de la république plus qu’autre chose. Les textes sont évidemment trop compliqués pour que les français puissent bien le comprendre voter correctement. D’autre part, le débat est amusant à mon goût. Les jeunes sont assez timides, assez gêné devant le président. Je ne serai pas mieux… Marc-Olivier Fogiel me fait très rire : Il coupe sans arrêt à la parole à Jacques Chirac, qui ne s’arrête pas pour autant. Mais ce qui est sûr, c’est que le débat s’anime et avance grâce à Marco qui est plutôt bien à sa place ici d’après moi, ainsi que notre PPDA nationale, qui incarne la classe du journalisme d’après moi. Je viens de comprendre : Chaque journaliste, à part PPDA, passe, chacun son tour animer le débat pour s’occuper d’une partie, concernant la constitution. Jean-Luc Delarue s’occupe apparemment de l’économie. Et je trouve qu’il assure pas mal… Mais je le rappelle à ceux qui me lisent, je ne suis et n’écoute pas tout car je travail en même temps, donc je n’arrive pas à tout écouter. Je trouve ça assez incroyable : les jeunes posent des questions au président mais les journalistes ne le laisse pas répondre et développer entièrement sa réponse. Il le coupe. Ok, notre président parle lentement avec beaucoup d’expression visage, mais ce n’est pas une raison pour le couper. Certaines questions sont très intéressantes, alors on aimerait bien entendre la réponse du président, même si tout ce qu’il dit n’est pas forcément compréhensible.

Je viens d’apprendre qu’il va y avoir des possibilités d’exercer sa profession plus facilement à l’étranger, et donc de faire reconnaître ses diplômes plus facilement. Cela est déjà possible mais c’est moins simple.

Conclusion : Ma conclusion n’est pas réellement une conclusion car je n’ai pas vu la fin du débat et je formule déjà une conclusion. Malheureusement pour moi, je n’ai pas le temps de rester jusqu’à 23h devant ma télé pour tout regarder. Ce que j’ai vu, c’est un président ouvert. Ouvert à répondre à une foule de jeune, cherchant parfois à le coincer par une question ou une autre. Un président courageux, s’exprimant quelques fois d’une manière incompréhensible. J’ai vu là un personnage politique qui manie extrêmement bien la langue française. Il sait ce qu’il veut dire et ce qu’il ne veut pas dire. Il sait retourner rapidement une question. C’est impressionnant je trouve. Je suis par contre dessus qu’il ne prenne pas en compte que beaucoup de monde le regarde et qu’il serait préférable de temps à autre d’utiliser des termes assez simples pour répondre à une question. J’ai souvent eu l’impression qu’il étant dans sa bulle ; limite qu’il était en train de dialoguer avec ses ministres, et non avec nous. Quoiqu’il en soit, le fait que le président, notre président prenne le temps de participer à ce genre de débat est très bonne chose que j’encourage à se renouveler sur d’autres sujets.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

24 Comments

  1. ha oui ? une propagande du non ? c bizarre mais moi en allant sur le marché ces deux derniers we je n’ai eu que des prospectus pour le oui… de gauche comme de droite… et pour ce qui est dit par Cydoor : oui bosser plus facilement à l’étranger… mais pas plus facilement en france ! et on va souffrir de quoi ? des éclatements familiaux.. il va y avoir des familles déchirés encore plus qu’aujourd’hui… m’enfin, me direz vous la constitution ce n’est pas que cela… certe, mais voter oui en pensant entre autre à ça, ben moi je suis pas ok… y’a des trucs bien oui, mais y’a aussi des trucs nuls… et le pb est qu’une telle constitution ne devrait pas contenir de trucs nuls, car elle nous engage dans un long terme douloureux !!! pourtant je suis pour l’europe, mais pas à ce prix là

    Répondre

  2. Je n’ai pas dit qu’on pourrait bosser plus facilement en France ! Au contraire, à ce niveau là, ça ne sera pas forcément bien. D’un côté, certains iront travailler dans d’autres pays, ce qui laissera de la place à d’autres, mais d’un autre côté, il faut bien penser que si dans l’avenir, on peut facilement exercer ailleurs qu’en France, certaines entreprises ne vont pas rester ! Ce soir, ils ont par exemple parlé de Peugeot qui commence à s’installer en Pologne, ce qui effraie les français travaillant chez le constructeur automobile, en France.

    Répondre

  3. et oui… voilà pourquoi entre auytr ça coince !!! car si pour les entreprises il devient plus facile et moins cher de s’installer chez le voisin, alors on va creuser le chomage !!! il faudrait que si on construit une vraie europe, tout soit pareil dans tous les pays sur ce genre de choses !! donc les entreprises ne devraient pas avoir à déménager pour des raisons d’avantage fiscal ou de cout de main d’oeuvre… là c grave

    Répondre

  4. Bon, j’avoue, j’ai pas tout écouté… Mais en gros, voilà ce que j’en ai pensé : j’ai trouvé que les fameux jeunes en question étaient bien sages, les questions pas forcéments trsè incisives, les réponses noyées dans un bla-bla chiant à mourir (soit, il manie bien la langue franciase, mais en meme temps, du coup, c’est pas tres vivant tout ca), ….. Par contre, des moments intéressants : la question sur la responsabilité du président si le Non l’emporte, le jeune qui raconte qu’il bosse au noir, le pourquoi d’un référendum… Mais bon, tout cela était bien fade…. Pas de quoi donner l’envie de voter Oui. Meme si je le ferais quand meme.

    Répondre

  5. t’inquiète, moi je vois très bien pourquoi il est difficile de bosser en france pour certaines personnes.. J’en connais une vingtaine dans mon entourage qui vivent à l’étranger par obligation et non par choix afin de pouvoir exercer leurs métiers… ils ont été formés par les plus gdes universités françaises en sciences… ils ont été poussés, comme la plupart des jeunes à faire des études scientifiques et elitistes… et comme les boites ici ne leur propose pas de boulot car elles veulent pas les payer… ben ils sont bien obligé d’aller ailleurs… ils vont pas rester ici à crever la bouche ouverte ou à vivre d’allocations ! ce sont pas des feignants… mais ils ont pour certains été obligés de quitter temporairement ou définitivement leur famille, pour d’autres de déraciner leurs enfants etc… bref… socialement c franchement pas la panacée…

    Répondre

  6. Le president repond aux jeunes en direct….vivi, mais enfin les jeunes sont tries et les questions filtrees faut pas se leurer. Ils pourraient directement se poser les questions lui meme. Sinon pour le travail effectivement mais ce n est pas nouveau, et l europe est pour concurencer les states, donc politique capitaliste a fond, les employes doivent etre content de bosser 70h/semaines, bosser a 700bornes de chez eux, ca elargie juste le phenomene a toute l europe. Ca parait plutot inevitabe pour le moment, aussi il faut voir si la population peut s adapter a ce genre de vie moins sedentaire. Apres que peugeot aille en pologne….. la premiere chose que devrait faire les marques de voitures francaises c faire de bonne voiture a prix competitifs sinon on est mal barrer, c constructeurs survivent uniquement car il y a une majoritee de francais ki achetent francais… Si il n y avait pas de nationnalisme dans la consommation ni de pseudo prestige francais, la france serait tres mal tellement elle est immobile et non creatrice, se contantant d engranger le plus de thune sans rien faire.

    Répondre

  7. quel excellent résumé !!! je ne peux qu’adhérer à de tels propos… et oui.. nationalisme et mondialisation ne font qu’un en passant par capitalisme… tu as oublié, mais cela va de soit, chauvinisme outrancier !!!! bon à part ça… toujours sous les moustiques ?

    Répondre

  8. @Aqua :

    non mais ca c’est un fait, c’est deja le cas.. je vois pas ce que tu me racontes montre qu’il sera plus difficile de travailler après.

    Répondre

  9. adieux le libre échange adieux l’économie européenne :( a bientot la france petite puissance qui fait pas le poid face a des pays comme le japon, les usa, la chine

    Répondre

  10. Pas d’accord avec toi ! voter non ne veut pas dire refuser l’europe et une constitution, mais c’est refuser la constitution telle qu’elle est pour le moment. Cela ne veut pas dire que l’on n’en veut pas du tout ! mais on peut pas voter oui sur quelque chose dont un tiers nous ennuie ! ce serait se voiler la face ! et puis toi, tu parles de libre échange… moi je ne vois pas de liberté reelle, mais un capitalisme, que dis je… un libéralisme outrancier !!! liberté et libéralisme ne font pas bon ménage…

    Répondre

  11. Paske penses tu que les autres etats vont vouloir reviser une constitution qui leur convient ? quel crédibilité ce refus apporterai a l’union ?

    En effet je pense que si la constit est rejetté, je ne vois pas d’avenir a l’europe. Et je pense pas que ce soit bon ni pour la france ni pouir les autres etats membres.

    Maintenant, je pense, mieux vaut voter oui pour quelque chose dont 1/3 nous ennuis que voter non pour un avenir merdique (c mon interpretation)

    Répondre

  12. ton interprétation est tout à fait valable. C’est en cela que c’est bien d’avoir une démocratie où l’on nous demande notre avis. Je respecte ton point de vue. Mais je pense que nous n’avons pas le meme age et que ton vécu est surement très loin du mien, c’est aussi pour cela que nous ne voyons surement pas la meme chose. J’ai peut etre totalement tord dans ma manière de penser, mais je l’exprime comme je le ressens, meme si cela ne peut pas changer la face du monde ! Personnellement j’en ai bavé pour arriver à me faire une vie correcte, car on m’a appris que tout ne tombait pas tout cuit dans les mains. Et je t’assure que j’en ai vu qui ont eu bcp plus de mal que moi à se faire une place assez bien dans la société actuelle. Et forcément quand je regarde en arrière et quand je regarde en avant et bien j’ai peur. Peur que mes enfants ne vivent pire que moi ! C’est aussi pour cela que je ne veux pas etre fataliste avec le discours « ça peut pas etre pire »… non mais ça peut etre mieux ! il ne faut jamais baisser les bras… Il faut croire ! mais pour cela il faut aussi pouvoir faire réagir plus haut !

    Répondre

  13. Xin Ch`ao Je suis a saigon la, pas de moustics ca va mieux, enfin mem si il y en a ils n ont pas le palu donc c pas genant fo bien k ils mangent aussi^^ Sinon la france pourrait s en sortir face aux USA, japon etc.. mais fo k ils se sortent les doigts du cul un peu, inover, ne pas rester immobile, developper un service au client valable, c dingue la difference en france tu depenses 5000euros t traiter comme de la merde presque tu derranges, au japon pour un achat d un euro on s occupe de toi pendant 1h si il faut, biensur c moins rentable mais bon la rentabilitee. Le systeme liberaliste est deja en surchauffe, il a une limite et ca risque de faire mal kan cela va craquer…

    Répondre

  14. tout à fait d’accord avec toi Hirosan ! le libéralisme est la cause de notre future déchéance !!!! ps : saigon ??? c cool pour toi… continue ce beau voyage… et rapporte nous plein de photos !!!

    Répondre

  15. Non mais faut pas croire qu’il y a un systèmé miracle qui restera des siècles durant et qui marchera tout aussi bien qu’au premier jour. La société évolue, les politiques, les économies aussi. Maintenant que le libéralisme soit en surchauffe, pourquoi pas. Mais le marxisme à deja montré qu’il ne correspondait pas vraiment à la nature humaine. Quand au keynesianisme, doctrine dans laquelle la france se situerai plutot, montre aussi quelque faiblesses. Alors de là a dire que le libéralisme est la cause de notre futur déchéance. surtout que la france n’est pas un exemple au niveau libéral, je ne suis pas d’accord.

    Répondre

Laisser un commentaire